Comment limiter les départs en entreprise ?

Comment limiter les départs entreprise, ou comment réduire son turnover ? C’est aujourd’hui un des défis majeurs des RH et des managers. Coût de formation des nouveaux salariés, marque employeur endommagée… Il est temps de trouver des solutions ! Dans cet article vous trouverez une liste de recommandations pour garder vos collaborateurs le plus longtemps à vos côtés.

Turnover : causes et conséquences dans votre entreprise

Le turnover en entreprise : qu'est ce que c'est ?

Le turnover est un terme anglo-saxon que l’on traduit en français par « taux de rotation du personnel » est un mode de calcul qui désigne le pourcentage de départ par rapport aux entrées de personnel dans une entreprise.

((Nombre de départs de salariés au cours de l’année + nombre d’arrivées au cours de l’année) / 2) / nombre de salariés au 1er janvier de l’année) x 100

Un taux de turnover idéal ne doit pas être en dessous de 5%, au risque de montrer au gens que votre boite n’évolue pas vraiment car il n’y a aucun changement de personnel donc pas vraiment de nouveauté. En revanche il ne doit pas être au-dessus de 15%, au risque de faire comprendre aux gens que votre entreprise n’est pas attractive et que les gens la fuit.

Les causes les plus récurrentes

Il existe plusieurs causes liées à ces départs qui reviennent assez régulièrement. En effet, votre collaborateur ne part pas sans raison sur un simple coup de tête, du moins dans la majorité des cas. S’il part c’est peut-être pour une des raisons suivantes :

  • Le manque de reconnaissance

  • La rémunération insuffisante

  • Le manque de perspectives d’évolution

  • La mauvaise intégration au groupe

  • La mauvaise ambiance de travail

  • Le manque d’avantages sociaux

  • Le manque de responsabilité

  • La pression, le stress trop élevé

Les conséquences du turnover

Si votre turnover est trop faible ou trop fort, cela peut avoir des conséquences sur la pérennité de votre entreprise, comment par exemple :

  • La cohésion de votre équipe : des départs/arrivés trop réguliers peuvent la déstabiliser.

  • La dévalorisation de votre marque employeur auprès des potentiels candidats mais aussi des clients de votre entreprise.

  • Le coûts de vos recrutements, de vos formations et/ou de vos salariés peuvent être plus élevés.

Comme dit précédemment un turnover trop faible montre aux gens d’autres problématiques dans l’entreprise. L’absence de rotation des salariés peut être vu comme un manque d’innovation de la part de votre organisation. Ainsi votre marque employeur est directement touchée

10 choses à mettre en place pour fidéliser ses collaborateurs

Une fois les causes de votre turnover identifiées, vous pouvez mettre en place de nouvelles mesures, de nouvelles façon d’organiser votre entreprise. Voici 10 astuces pour réduire votre turnover et fidéliser au maximum vos salariés.

1. Recruter les bons collaborateurs

Réduire votre taux de turnover commence par recruter les bons candidats. En effet, le défi pour limiter les départs de vos salariés commence par le recrutement. Pour bien recruter, vous pouvez vous baser sur les soft skills de vos candidats : l‘adéquation entre les compétences transversales recherchées par l’entreprise avec celles du candidat permet de réduire le nombre de départs anticipés. 

Selon l’étude LinkedIn Global Trends menée en 2019, 89% des recrutements ratés sont dus à l’inadéquation entre les soft skills du candidat et celles attendues pour le poste par l’entreprise. Au-delà des compétences nécessaires pour le poste demandé, il faut que le candidat soit en accord avec la culture de l’entreprise. Si ce dernier a des valeurs complètement contradictoires, cela risque fortement de nuire à votre équipe et jouera sur la qualité des conditions de travail.

2. L'intégration, une mise en bouche décisive

L’intégration de votre nouveau collaborateur dans l’entreprise est très importante car elle permet à de rassuré votre nouveau collaborateur sur ses futures conditions de travail. En effet, une bonne intégration démontre une bonne ambiance de travail, une cohésion entre les différents employés. A contrario, une mauvaise intégration incitera votre nouvelle recrue à se diriger vers la porte de sortie. 

Il est donc important que l’ensemble de l’entreprise soit au courant de son arrivée pour que le salarié se sente considéré. Cela lui donnera l’envie de travailler parmi vous mais aussi l’envie de ne pas vous décevoir : il fera tout ce qu’il est possible pour éviter de cumuler les absences. Une bonne intégration lui permettra de mieux comprendre les attentes de l’entreprise.

3. Apporter la bonne formation

Après avoir été intégrée à l’entreprise, votre nouveau collaborateur souhaite évidemment être bien formé, que vous lui permettiez d’avoir un dispositif de formation qui lui permette d’effectuer correctement son travail mais aussi de lui permette de monter en compétences et surtout d’avoir des perspectives d’évolution dans votre boite. Sans perspective d’évolution ou de monter en compétences, vous augmentez vos chances d’avoir des départs et assez rapides, dans votre entreprise. En effet, il va très vite s’ennuyer dans un travail redondant, sans évolution et va donc faire des recherches pour postulez ailleurs. Il ne faut donc pas hésitez à vous informer sur les objectifs de carrières de vos collaborateurs au fil des mois, voire des années, pour mettre en place des éléments qui pourraient les intéresser. Il faut tout simplement que votre personnel veuille s’investir dans votre organisation, pour ce faire, il est nécessaire de leur donner une bonne formation et des perspectives d’évolutions.

4. Communiquez avec vos collaborateurs

La communication est un élément très important pour réduire votre turnover, car elle apporte une certaine transparence avec les salariés et créée ainsi de la proximité. La communication vous sera utile pour recueillir les différentes attentes des salariés et ainsi améliorer l’ambiance de travail en général. Pour ce faire, vous pouvez effectuer des sondages qui permettront de connaître les points d’amélioration dans l’entreprise, ce qui ne pourra qu’améliorer votre climat de travail.

Les sondages sont une solution peu coûteuse et très efficace. Les salariés se sentiront impliqués dans l’entreprise et qui dit implication dit responsabilité, qui dit fidélisation dit moins de départs. Le dialogue est très utile pour communiquer avec ses employés, que ce soit par le sondage, dans une discussion lors d’une pause-café, ou encore lors d’un entretien individuel. 

5. Répondez à ses attentes le plus rapidement possible

Après avoir fait ce sondage, il est nécessaire de mettre en place des actions dans la foulée. Cela montrera aux salariés que vous prenez en compte leur avis et que vous les écoutez. Il est important d’agir rapidement lorsque des améliorations sont demandées. Évidemment certaines demandes ne seront peut-être pas réalisables, c’est pourquoi vous n’êtes pas obligé de prendre toutes les attentes en compte, mais les plus importantes et les plus urgentes oui. Cela démontrera la capacité d’adaptation de votre entreprise, mais aussi de votre écoute envers vos salariés. Cette appartenance que votre personnel ressentira, permettra de réduire votre taux de turnover.

6. Proposez l'équilibre vie pro/vie perso

On sait maintenant qu’un employé qui est bien dans sa vie personnelle est plus productif dans sa vie professionnelle. Si vous souhaitez baisser votre turn-over, vous devez ainsi proposer une certaine flexibilité à vos collaborateurs (attention, flexibilité ne veut pas dire laxisme), comme des horaires flexibles, des aménagements du temps de travail ou encore des jours de télétravail. Cela permettra à votre personnel de pouvoir aménager leurs horaires de sorte à ce qu’ils soient moins fatigués et plus productif. S‘ils optent pour le télétravail, ils n’auront pas besoin de s’embêter dans les transports en commun par exemple, donc ils auront un niveau de fatigue moins élevé et une productivité accrue. De plus, le temps perdu dans ces transports peut être mis à profit dans leurs projets professionnels. 

En revanche, attention à bien respecter la frontière entre la maison et le bureau : n’en profitez surtout pas pour donner plus de travail à vos employés en dehors de leurs horaires prévues à cet effet.

7. Responsabiliser ses collaborateurs, les valoriser et les impliquer

Vos collaborateurs ont besoin de se sentir utiles à l’entreprise, de sentir que leur présence compte. Si vous voulez diminuer votre taux de rotation, il faut que vous les reteniez en les valorisant, notamment lors de leurs réussites. Vous pouvez les responsabiliser en leur confiant des projets importants : vous leur démontrer ainsi la confiance que vous avez en vers eux et cela les fidélisera. 

Il faut qu’ils aient le sentiment d’être des acteurs importants à l’entreprise. Vous pouvez également interroger régulièrement votre équipe pour voir s’ils ont des idées à vous proposer, que ce soit sur des projets professionnels ou encore sur les méthodes de recrutement.

8. Offrir des rémunérations justes

Une rémunération insuffisante est une des causes du turnover en entreprise. En effet, il faut que votre salarié ressente que la rémunération qui lui est perçue à la fin du mois reflète le travail qu’il a effectué, et parfois, le temps de travail qui lui a été demandé. Il est nécessaire qu’il soit rémunéré équitablement par rapport aux autres. Vous pouvez aussi jouer sur leur motivation en mettant en place des avantages sociaux (tickets restaurant, voiture de fonction, ordinateurs fournis par l’entreprise…) ou en leur proposant des primes.

9. Avoir une bonne qualité de vie au travail

Pour faire baisser de quelques % votre taux de turnover, il est important de proposer une bonne ambiance de travail qui ne pourra que fidéliser votre collaborateur et l’inciter à rester dans votre entreprise. Ainsi, vous pouvez mettre en place une salle de repos, un espace de pause… cela permettra à vos salariés d’avoir un temps pour tout et les aidera à diminuer leur stress. Des beaux locaux permettent également aux salariés de se sentir bien dans l’entreprise. Vous pouvez même embaucher un Happiness Manager, qui veillera au bien-être des collaborateurs.

10. Misez sur votre marque employeur

Pour réduire votre turnover, misez sur votre marque employeur ! Celle-ci permettra à votre entreprise d’améliorer son attractivité : vos salariés seront fiers de travailler chez vous et ils en parleront autour d’eux ce qui, potentiellement, attirera de futurs candidats. Pour ce faire, vous pouvez mettre en avant la qualité de vie au travail de vos employés, vos méthodes de recrutement qui sont peut-être différentes de vos concurrents… N’hésitez pas à faire de la veille concurrentielle, ce qui en plus de diminuer de quelques % votre taux de rotation, vous fera gagner des point vis à vis des candidats postulants, de vos salariés ou encore de vos clients potentiels.

Ce qu'il faut retenir de la marque employeur

En conclusion, la marque employeur est un enjeu crucial pour les entreprises qui cherchent à attirer et retenir les talents les plus compétents. Il est important pour les entreprises de comprendre les enjeux liés à la marque employeur et de mettre en place des stratégies pour construire, maintenir et gérer une marque employeur positive. Cela peut être fait en communiquant efficacement sur les avantages de travailler pour l’entreprise, en mettant en place des programmes de fidélisation et de reconnaissance des employés, en veillant à un environnement de travail positif, et en gérant efficacement les crises de marque employeur qui peuvent survenir. Les entreprises qui réussissent à construire une marque employeur forte peuvent améliorer leur attractivité, fidéliser leur personnel et améliorer leur productivité. Il est donc important pour les entreprises de consacrer des ressources pour la gestion de leur marque employeur.

Vous souhaitez fidélisez vos collaborateurs ?

Vous souhaitez fidélisez vos collaborateurs ?

Vous aimerez aussi

Si vous avez apprécié notre article n’hésitez pas à le partager !

LinkedIn